top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaurent Cavanna

Rentrer son ventre en permanence ... attention!



En tant que thérapeute je constate que beaucoup de personnes ont l'habitude de rentrer le ventre en permanence. Si on peut comprendre le besoin de le faire par souci d'esthétisme pour améliorer sa silhouette ou pour protéger ses lombaires pendant un effort, il faut aussi être conscient des problèmes liés à cette habitude.




Les inconvénients à tenir le ventre


  • Utiliser les abdominaux pour maintenir la posture

Pour faire simple, supposons que avons 2 types de fibres musculaires dans le corps:

- les fibres rouges, indépendantes de notre volonté, qui ne subissent pas ou peu la fatigue et qui participent entre autre au maintient de la posture

- les fibres blanches qui commandent nos mouvements dans l'espace et qui eux sont des muscles à contraction volontaire, puissants et adaptés à des efforts brefs.

Rentrer le ventre tout le temps sollicite les muscles de la ceinture abdominale contre nature comme muscle posturaux; malheureusement leurs fibres n'ont pas l'endurance pour un travail en continu; le muscle s'oxygène mal, perd en élasticité et devient peu efficace.




  • Gêner la mobilité nécessaire des lombaires

La colonne vertébrale avec ses 24 vertèbres est faite pour s'articuler. Ses possibilités de mouvement permettent une grande adaptabilité pour répondre aux besoins de la vie de tous les jours. Cette mobilité s'exprime au travers des courbes de la colonne, les lordoses et cyphoses.

En rentrant le ventre je viens pousser les vertèbres lombaires vers l'arrière. Elles sont alors engagées dans une position qui limite leur capacité de mouvement. Dans la plupart des cas le bassin vient en rétroversion (bascule vers l'arrière). L'espace entre la cage thoracique et le bassin diminue, les mouvements de la colonne, indispensable à la marche notamment, deviennent difficiles.




  • La respiration devient difficile

Pendant la respiration, le diaphragme doit être mobile pour permettre aux poumons de se gonfler à l'inspire. Pour ce faire, le ventre doit rester souple. En rentrant le ventre en permanence, des tensions se créent entre le thorax et l'abdomen. Les côtes perdent leur capacité d'expansion et le volume respiratoire est moindre. L'oxygénation du corps en entier en pati.


  • La stimulation excessive du système nerveux

Au delà de techniques de respiration spécifiques liés à certaines activités (yoga, plongée en apnée ...) contentons nous ici de parler des respirations ventrales et thoraciques.

La respiration ventrale ou diaphragmatique: elle est adaptée aux périodes de repos et tend à calmer le système nerveux; avec le mouvement du diaphragme elle mobilise l'abdomen et est primordiale dans la vie de tous les jours.

La respiration costale ou thoracique: nous l'utilisons lors d'efforts musculaires et d'entrainements physiques; elle prend place surtout dans les côtes et nécessite un maintien de la ceinture abdominale (gainage).

Rentrer le ventre en permanence nous oblige à respirer presque uniquement dans le thorax. Cette habitude stimule le système nerveux et nous maintient dans un état d'excitation prêt à l'action. Il devient alors plus difficile de trouver une détente profonde.




Les avantages à relâcher le ventre


  • La marche masse le ventre

Avec son alternance gauche droite dans les bras et les jambes, la marche nécessite la contraction de certains muscles d'un coté quand ils se relâchent de l'autre. Ce passage de la gauche vers la droite devrait entrainer avec lui l'abdomen si celui ci est détendu. Ce mouvement répétitif (nous faisons environ 10000 pas par jour) mobilise le système digestif comme le ferait un massage. Le transit et la vascularisation des organes bénéficient alors indirectement de cette action si on garde un ventre détendu.


Voici le lien qui vous dirige vers la très belle démonstration d'un professeur de yoga/kiné (en anglais) qui illustre parfaitement les propos présentés ci dessus.



  • le transverse peut jouer son rôle

La tête avec ses capacités sensorielles est là pour nous renseigner sur le monde dans lequel on évolue. En Rolfing on parle d'orientation, de présence à l'espace. Si en même temps les pieds sont alertes, attentifs au contact avec le sol, on profite alors d'un étirement entre le haut (l'espace) et le bas (la terre). Cet allongement érige la colonne et oblige presque systématiquement le muscle transverse à s'activer. Ce muscle est particulièrement important pour soutenir la courbe des lombaire. Il a l'avantage par rapport aux autres muscles de la ceinture abdominale, d'allonger la taille quand il s'active.





Comment sortir de cette habitude?


Tout d'abord, les séances de Rolfing vous aident à prendre conscience de votre organisation habituelle.

Rentrez vous le ventre? Basculez vous le bassin en rétroversion? Pouvez vous passer de la respiration thoracique à la respiration ventrale?

Cette prise de conscience à elle seule permet bien souvent de se débarrasser d'habitudes qui ont peut être montrées leurs limites.

Cependant, il arrive que des tensions vous empêchent de relâcher le ventre. Le praticien de Rolfing intervient alors avec des manipulations. Ces manipulations lentes, en surface ou en profondeur, ont pour but de donner élasticité et sensibilité aux tissus et à retrouver une meilleure amplitude de mouvement.

La séance se termine enfin avec des conseils et exercices qui permettent à la personne d'entretenir les changements qui ont eu lieu.



La 1ère séance est l'opportunité de faire un bilan de vos besoins et commencer le travail de ré-équilibrage postural.

Tarif pour 1 séance d'1h 65 euros



Rolfing Annecy vous attend au cabinet médical situe au 2 rue Tochon, 74000 Annecy.

Plus d'infos et rdv au 06.59.10.37.63, ou sur rolfing-annecy.com


Un esprit sain dans un corps sain


Laurent Cavanna - Rolfeur Avancé Certifié

639 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page